Je veux tout savoir

Houston Stewart Chamberlain

Pin
Send
Share
Send


Il a été démontré depuis que les arguments physiques, en particulier la traction transpiratoire et la pression racinaire, expliquent adéquatement l'ascension de la sève.16

Il a été l'un des premiers partisans de Hans Hörbiger Welteislehre, la théorie selon laquelle la plupart des corps de notre système solaire sont recouverts de glace. En partie grâce au plaidoyer de Chamberlain, cela est devenu un dogme cosmologique officiel pendant le Troisième Reich.17

L'attitude de Chamberlain envers les sciences naturelles était quelque peu ambivalente et contradictoire. Il écrivit plus tard: "l'une des erreurs les plus fatales de notre temps est celle qui nous pousse à donner trop de poids aux soi-disant" résultats "de la science."18 Pourtant, ses références scientifiques étaient souvent citées par les admirateurs pour donner du poids à sa philosophie politique.19

Richard Wagner

Chamberlain était un admirateur de Richard Wagner, et a écrit plusieurs commentaires sur ses œuvres, y compris Notes sur Lohengrin («Notes sur Lohengrin») (1892), une analyse du drame de Wagner (1892), et une biographie (1895), soulignant en particulier les aspects héroïques teutoniques dans les œuvres du compositeur.20 Un critique moderne, Stewart Spencer dans On se souvient de Wagner. (Londres 2000) a décrit son édition des lettres de Wagner comme «l'une des tentatives les plus flagrantes de l'histoire de la musicologie pour déformer un artiste en censurant systématiquement sa correspondance».

Fondations

En 1899, Chamberlain a écrit son œuvre la plus importante, Die Grundlagen des neunzehnten Jahrhunderts (en allemand). Le travail dit que la civilisation occidentale est profondément marquée par l'influence des peuples teutoniques. Chamberlain a regroupé tous les peuples européens - pas seulement les Allemands, mais les Celtes, les Slaves, les Grecs et les Latins - dans la «race aryenne», une race construite sur l'ancienne culture proto-indo-européenne. À la tête de la race aryenne et, en fait, de toutes les races, se trouvaient les peuples nordiques ou teutoniques.

le Fondations largement vendu: huit éditions et 60 000 exemplaires en dix ans, 100 000 exemplaires au début de la Première Guerre mondiale et 24 éditions et plus d'un quart de million d'exemplaires en 1938.21

Autre

Pendant la Première Guerre mondiale, Chamberlain a publié plusieurs textes de propagande contre son pays d'origine -Kriegsaufsätze (Essais de guerre) Dans les quatre premiers tracts, il soutient que l'Allemagne est une nation de paix; Le système politique anglais est une imposture, tandis que l'Allemagne fait preuve d'une véritable liberté; L'allemand est la plus grande et la seule langue «vivante»; et le monde ferait mieux de se débarrasser du parlementarisme de style anglais et français en faveur de la domination allemande «pensé par quelques-uns et réalisé avec une conséquence ironique». Les deux derniers discutent longuement de l'Angleterre et de l'Allemagne.22

Héritage

Au cours de sa vie, les œuvres de Chamberlain ont été largement lues dans toute l'Europe, et en particulier en Allemagne. Son accueil a été particulièrement favorable parmi l'élite conservatrice allemande. Le Kaiser Wilhelm II a parrainé Chamberlain, entretenant une correspondance, l'invitant à rester à sa cour, distribuant des copies de Fondations du XIXe siècle parmi l'armée allemande, et voyant que Fondations a été transporté dans les bibliothèques allemandes et inclus dans les programmes scolaires.923

Fondations se révélerait être un travail fondateur dans le nationalisme allemand; en raison de son succès, aidé par l'association de Chamberlain avec le cercle de Wagner, ses idées de suprématie aryenne et une lutte contre l'influence juive se sont largement répandues dans l'État allemand au début du siècle. S'il n'a pas formé le cadre de l'idéologie nationale-socialiste ultérieure, il a au moins fourni à ses adhérents une justification intellectuelle apparente.24

Chamberlain lui-même a vécu pour voir ses idées commencer à porter leurs fruits. Adolf Hitler, tout en grandissant en tant que figure politique en Allemagne, lui a rendu visite à plusieurs reprises (en 1923 et en 1926, avec Joseph Goebbels) dans la propriété de la famille Wagner à Bayreuth.23 Chamberlain, paralysé et découragé après les pertes de l'Allemagne pendant la Première Guerre mondiale, écrivit à Hitler après sa première visite en 1923:

«Très respecté et cher Hitler,… Il n'est pas surprenant qu'un homme comme ça puisse donner la paix à un pauvre esprit souffrant! Surtout quand il se consacre au service de la patrie. Ma foi en Germandom n'a pas vacillé un instant, bien que mes espoirs aient été - je l'avoue - à un faible reflux. D'un seul coup, vous avez transformé l'état de mon âme. Que l'Allemagne, à l'heure de ses plus grands besoins, fasse naître un Hitler, preuve de sa vitalité… que le magnifique Ludendorff vous soutient ouvertement et votre mouvement: quelle merveilleuse confirmation! Je peux maintenant dormir sans soucis…. Que Dieu te protèges!23

Chamberlain a rejoint le parti nazi et a contribué à ses publications. Leur journal Völkischer Beobachter dédié cinq colonnes pour le féliciter pour son 70e anniversaire, décrivant Fondations comme «l'évangile du mouvement nazi».25

Hitler a assisté plus tard aux funérailles de Chamberlain en janvier 1927 avec plusieurs membres de haut rang du parti nazi.26

Alfred Rosenberg, qui est devenu le philosophe interne du parti nazi, a été fortement influencé par les idées de Chamberlain. En 1909, quelques mois avant son dix-septième anniversaire, il est allé avec une tante rendre visite à son tuteur où plusieurs autres parents étaient réunis. Ennuyé, il est allé à une étagère à livres, a pris une copie de Chamberlain Fondations et a écrit du moment "Je me suis senti électrifié; j'ai écrit le titre et suis allé directement à la librairie." En 1930, Rosenburg a publié Le mythe du XXe siècle, un hommage et une continuation du travail de Chamberlain.27 Rosenberg avait accompagné Hitler quand il avait fait appel à la veuve de Wagner, Cosima, en octobre 1923 où il avait rencontré son gendre. Il a dit au Chamberlain malade qu'il travaillait sur son propre nouveau livre qui, il avait l'intention, devrait faire pour le Troisième Reich ce que le livre de Chamberlain avait fait pour le Second.28

Au-delà du Kaiser et les évaluations du parti nazi étaient mitigées. Le savant germanique français Edmond Vermeil a qualifié les idées de Chamberlain de "essentiellement de mauvaise qualité", mais l'auteur allemand antinazi Konrad Heiden a déclaré que Chamberlain "était l'un des talents les plus étonnants de l'histoire de l'esprit allemand, une mine de connaissances et d'idées profondes" malgré les objections à ses idées raciales.29

Œuvres choisies

  • Notes sur Lohengrin (son premier ouvrage publié), Dresde.
  • Das Drama Richard Wagners, 1892.
  • Recherches sur La Seve Ascendante, Neuchâtel, 1897.
  • La vie de Wagner, Munich, 1897, traduit en anglais par G. Ainslie Hight.
  • Grundlagen des Neunzehnten Jahrhunderts, 1899.
  • Fondations du XIXe siècle, traduit en anglais de l'allemand par John Lees, M.A., D.Lit., (Édimbourg) avec une vaste "Introduction" de Lord Redesdale, The Bodley Head, Londres, 4ème réimpression en anglais, 1913, (2 volumes).
  • Emmanuel Kant - une étude et une comparaison avec Goethe, Léonard de Vinci, Bruno, Platon et Descartes, la traduction autorisée en anglais de l'allemand par Lord Redesdale, avec son "Introduction", The Bodley Head, Londres, 1914, (2 volumes).
  • Dieu et l'homme (son dernier livre).

Remarques

  1. ↑ Lord Redesdale, «Introduction» à Fondations du XIXe siècle, 4e impression en langue anglaise, (Londres: 1913), vi
  2. ↑ George L. Mosse, «Introduction à l'édition 1968». Fondations du XIXe siècle. Chamberlain, Houston Stewart. Vol. I., traduit par John Lees. (New York: Howard Fertig Inc., 1968), ix.
  3. ↑ A. Bramwell. Sang et terre - Richard Walther Darré et le "Parti vert" d'Hitler. (Londres, 1985), 206, ISBN 0946041334
  4. ↑ Probablement Max Mueller étant donné ses intérêts dans la race aryenne et Kant.
  5. ↑ Redesdale, vi
  6. ↑ Redesdale, vi
  7. ↑ Bramwell, 23 et 40
  8. ↑ William, L. Shirer L'ascension et la chute du troisième Reich. (original 1959, Bookclub Associates Edition, 1985), 105.
  9. 9.0 9.1 Allan Chase. L'héritage de Malthus: les coûts sociaux du nouveau racisme scientifique. (New York: Alfred A. Knopf, 1977), 91-92.
  10. ↑ Theodor W. Adorno, «Sur la question:« Qu'est-ce que l'allemand? »» Traduit par Thomas Y. Levin, Nouvelle critique allemande 36 (1985): 123.
  11. ↑ Shirer, 1985, 108
  12. ↑ Mosse, xi, xiv.
  13. ↑ Herrmann A.L. Degener, (éd.), C'était celui d'Ist? (l'Allemand Qui est qui), (Berlin, 1928, vol. 9), 1773 enregistre la mort le 9 janvier 1927 de "Houston Stewart Chamberlain, écrivain, Bayreuth".
  14. ↑ J. Powell, D.W. Blakely et T. Powell. Dictionnaire biographique des influences littéraires: le dix-neuvième siècle. (Westport, CT: Greenwood Press, 2001), 82-84
  15. ↑ H.S. Chambellan. Recherche sur la sève ascendante. (Neuchâtel: Attinger Freres, Editeurs, 1897), 8
  16. ↑ Melvin T. Tyree, Martin H. Zimmermann (2003). Structure du xylème et ascension de la sève, 2e éd. (Springer. ISBN 3540433546 mise à jour récente du livre classique sur le transport du xylème par feu Martin Zimmermann)
  17. ↑ Joachim Herrmann. Das falsche Weltbild. (Stuttgart: Franckhsche Verlagshandlung Kosmos, 1962, en allemand).
  18. ↑ Chamberlain. Les fondations du XIXe siècle. (Londres: John Lane, the Bodley Head, 1911), 94 London, consulté le 4 juin 2008.
  19. ↑ Redesdale, vi
  20. ^ "Houston Stewart Chamberlain." Encyclopédie Britannica 1. date d'accès 2007-12-22
  21. ↑ Shirer, 1985, 107
  22. ↑ Chamberlain, The Ravings of a Renegade: Being the War Essays of Houston Stewart Chamberlain., Traduit avec une préface de Charles H. Clark, PhD., Et une introduction de Lewis Melville. (Londres: Jarrold and Sons, 1915).
  23. 23.0 23.1 23.2 R. Stackelberg et S.A. Winkle. The Nazi Germany Sourcebook: An Anthology of Texts. (Routledge, 2002. ISBN 0415222133) et en ligne 2, 84-85. Récupéré le 4 juin 2008.
  24. ↑ Mosse, xvi.
  25. ↑ Shirer, 1985, 109
  26. ^ "Der Todestag des Schriftstellers Houston Stewart Chamberlain," 9 janvier 1927, West Deutsche Rundfunk (en allemand) 2003-01-01 3. date d'accès 2007-12-20
  27. ↑ J.M. Hecht, «Vacher de Lapouge et l'essor de la science nazie». Journal de l'histoire des idées 61 (2): 285-304 4. via JSTOR. Récupéré le 4 juin 2008.
  28. ↑ Cecil, 12-13
  29. ↑ Shirer, 1985, 105-106

Les références

  • Adorno, Theodor W. Sur la question: "Qu'est-ce que l'allemand?" trans. Thomas Y. Levin, Nouvelle critique allemande, N ° 36. 1985, 123. ISSN 0094-033X
  • Bramwell, A., Sang et terre - Richard Walther Darré et le "Parti vert" d'Hitler. Londres: 1985, 23 et 40, ISBN 0946041334
  • Cecil, Robert. Le mythe de la race maîtresse: Alfred Rosenberg et l'idéologie nazie. Londres: Dodd, Mead & Co / Batsford, 1972, 12-13, ISBN 071341121X
  • Chamberlain., H.S. (1897). Recherche sur la sève ascendante. Neuchâtel: Attinger Freres, Editeurs.
  • Chamberlain, H.S. (1911). Les fondations du XIXe siècle. Londres: John Lane, le Bodley Head.
  • Chamberlain, H.S. The Ravings of a Renegade: Being the War Essays of Houston Stewart Chamberlain., Traduit avec une préface de Charles H. Clark, PhD., Et une introduction de Lewis Melville. Londres, Jarrold and Sons, 1915.
  • Lees, John {Trans}. Fondations du XIXe siècle. par Houston Stewart. Chamberlain, vol. New York: Howard Fertig Inc., 1968, ix. OCLC 73056465
  • Mosse, George L. «Introduction à l'édition 1968». Fondations du XIXe siècle. par Chamberlain, Vol. JE.
  • Powell, J. et D. W. Blakely, T. Powell (2001). Dictionnaire biographique des influences littéraires: le dix-neuvième siècle. Westport, CT: Greenwood Press, 82-84. ISBN 031330422X
  • Shirer, William L. L'ascension et la chute du troisième Reich. New York: Simon et Schuster, 1990. ISBN 9780671728687
  • Stackelberg, R. et S.A. Winkle. The Nazi Germany Sourcebook: An Anthology of Texts. Routledge, 2002. ISBN 0415222133. et en ligne 5, 84-85. Récupéré le 4 juin 2008.
  • Tyree, Melvin T. et Martin H. Zimmermann (2003). Xylem Structure and the Ascent of Sap, 2e éd. Springer. ISBN 3540433546

Liens externes

Tous les liens ont été récupérés le 15 janvier 2018.

  • L'avis de Theodore Roosevelt sur Les fondations du XIXe siècle
  • Biographie et transcriptions de Houston Stewart Chamberlain - recueil en ligne organisé par un admirateur.

Pin
Send
Share
Send