Je veux tout savoir

Washington DC.

Vkontakte
Pinterest




Washington DC. est la capitale des États-Unis d'Amérique. "D.C." est l'abréviation de District de Colombie, le district fédéral coextensif avec la ville de Washington. La ville doit son nom à George Washington, chef militaire de la Révolution américaine et premier président des États-Unis. Columbia dans ce contexte est un premier nom poétique des États-Unis d'Amérique, une référence à Christophe Colomb, un des premiers explorateurs européens des Amériques.

La ville est communément appelée Washington, Le quartier, ou simplement D.C. Au XIXe siècle, on l'appelait la Ville fédérale ou Washington City.

Les centres des trois branches du gouvernement fédéral américain se trouvent dans le district. Il sert également de siège à la Banque mondiale, au Fonds monétaire international, à l'Organisation des États américains, à la Banque interaméricaine de développement et à d'autres institutions nationales et internationales, notamment des syndicats et des associations professionnelles.

Alors que la population du district de Columbia est d'environ 581 530 personnes, l'ensemble de la région métropolitaine est la huitième en importance aux États-Unis avec plus de cinq millions d'habitants. Si l'on inclut la zone métropolitaine de Baltimore, la population dépasse huit millions.

La géographie

La ville de Washington, D.C., a une superficie totale de 68,3 milles carrés (177,0 km²). Il est entouré des États du Maryland (sur ses côtés sud-est, nord-est et nord-ouest) et de Virginie (sur son côté ouest). Le district de Columbia compte trois grands cours d'eau naturels: la rivière Potomac et ses affluents, la rivière Anacostia et le ruisseau Rock. Tiber Creek, un cours d'eau qui traversait autrefois le National Mall, était entièrement enfermé sous terre dans les années 1870.3

Le point le plus élevé du District de Columbia est à 410 pieds (125 m) au-dessus du niveau de la mer à Tenleytown. Le point le plus bas est le niveau de la mer, qui se trouve le long des rives d'Anacostia et de Potomac.

Le climat de Washington est typique des États du centre de l'Atlantique, avec quatre saisons distinctes. L'été a tendance à être chaud et humide avec des températures quotidiennes élevées en juillet et août, en moyenne dans les années 80 à 90 F (30 ° à 33 ° C). La combinaison de chaleur et d'humidité rend les orages fréquents en été. Le printemps et l'automne sont doux, avec des températures élevées en avril et en octobre dans la moyenne des années 60 à 70 (environ 20 ° C). L'hiver apporte des températures fraîches soutenues et occasionnellement de fortes chutes de neige, bien que les chutes de neige légères soient plus courantes. Le printemps est généralement la période la plus favorable de l'année, avec une faible humidité, des températures douces et un feuillage en fleurs.

Environ 19,4% de Washington, D.C., sont des parcs, légèrement derrière les 19,6% de New York, ce qui donne à D.C le deuxième pourcentage le plus élevé de parcs parmi les villes américaines à haute densité.4 Le U.S.National Park Service gère la plupart de l'habitat naturel de Washington, D.C., y compris Rock Creek Park, le parc historique national de Chesapeake and Ohio Canal, le National Mall, Theodore Roosevelt Island et Anacostia Park. La seule zone importante d'habitat naturel non gérée par le National Park Service est l'Arboretum national américain, qui est exploité par le Département américain de l'Agriculture. Les grandes chutes de la rivière Potomac sont situées en amont, au nord-ouest de Washington. Au cours du XIXe siècle, le canal de Chesapeake et Ohio, qui commence à Georgetown, a été utilisé pour permettre au trafic de barges de contourner les chutes.5

Paysage urbain

Cerisiers en fleurs le long du bassin de marée de Washington, DC.

En 1912, la ville de Washington a reçu 3 000 cerisiers en cadeau du maire Yukio Ozaki de Tokyo. Les deux premiers de ces arbres ont été plantés lors d'une simple cérémonie sur la rive nord du bassin de marée dans le West Potomac Park de la ville. En 1935, des groupes civiques ont parrainé le premier festival annuel des cerisiers en fleurs. En 1965, 3 800 arbres supplémentaires ont été acceptés par la Première Dame, Lady Bird Johnson.6 Aujourd'hui, la ville est bien connue pour ses phénomènes printaniers de floraison des cerisiers, qui attirent le tourisme, une source majeure de revenus pour la ville.

L'architecture de la ville varie considérablement. Six des dix premiers bâtiments du classement 2007 de l’American Institute of Architects «America's Favorite Architecture» sont situés dans le district de Columbia,7 y compris: La Maison Blanche; la cathédrale nationale de Washington; le Mémorial Thomas Jefferson; le Capitole des États-Unis; le Lincoln Memorial; et le Vietnam Veterans Memorial. Les styles architecturaux néoclassique, géorgien, gothique et moderne se reflètent tous parmi ces six structures et de nombreux autres édifices de premier plan à Washington. Les exceptions notables comprennent les bâtiments construits dans le style du Second Empire français, tels que l'ancien bâtiment administratif et la bibliothèque du Congrès.8

Au-delà du centre-ville de Washington, les styles architecturaux sont encore plus variés. Les bâtiments historiques sont conçus principalement dans la reine Anne, le châteauesque, le roman richardsonien, le renouveau géorgien, les beaux-arts et une variété de styles victoriens. Les maisons en rangée construites en briques rouges fabriquées localement sont particulièrement importantes dans les zones développées après la guerre civile et suivent généralement les conceptions fédéralistes et victoriennes tardives.9 Depuis que Georgetown a été établie avant la ville de Washington, le quartier présente la plus ancienne architecture du district. La vieille maison en pierre de Georgetown a été construite en 1765, ce qui en fait le bâtiment le plus ancien de la ville.10 La majorité des maisons actuelles dans le quartier, cependant, n'ont pas été construites avant les années 1870 et reflètent les conceptions victoriennes tardives de la période. Fondée en 1789, l'Université de Georgetown est plus distincte du quartier et présente un mélange d'architecture néo-romane et gothique. Le bâtiment Ronald Reagan, achevé en 1998, est le plus grand bâtiment du district avec une superficie totale d'environ 3,1 millions de pieds carrés (288 000 m2).11

Histoire

Washington, D.C. est divisé en quatre quadrants: nord-ouest, nord-est, sud-est et sud-ouest. Les axes délimitant les quadrants rayonnent depuis le Capitole américain.Plan d'Andrew Ellicott de la ville de WashingtonCarte routière de Washington, D.C., région métropolitaine

Le District de Columbia, fondé le 16 juillet 1790, est un district fédéral tel que spécifié par la Constitution des États-Unis. Les terres formant le district d'origine provenaient du Maryland et de la Virginie. Cependant, la zone au sud de la rivière Potomac (39 miles carrés ou environ 100 km²) a été retournée à la Virginie en 1847 et a été incorporée dans le comté d'Arlington et la ville d'Alexandrie.

Aménagement de la ville

Un site sud pour la capitale du nouveau pays a été convenu dans le cadre de l'accord qui a conduit à la prise en charge par le gouvernement national des dettes de la guerre d'indépendance. (Les États du sud avaient largement remboursé leurs dettes de guerre; la dette collectiviste était à l'avantage des États du nord, donc une capitale du sud était un compromis.) Le plan de la ville était en grande partie l'œuvre de Peter (Pierre) Charles L'Enfant, un Français -architecte, ingénieur et urbaniste né. Le plan comprenait de larges avenues et des rues principales qui rayonnent à partir des cercles de circulation, offrant des vues vers des monuments et monuments importants. Alors que toutes les colonies d'origine avaient des avenues nommées pour elles, les États les plus importants ont reçu des emplacements plus prestigieux. Le site actuel a été choisi par le président George Washington. La ville a été officiellement nommée «Washington» le 9 septembre 1791. George Washington ne s'y est jamais référé comme tel, préférant l'appeler «la ville fédérale».

Le district fédéral a été nommé District de Columbia parce que Columbia était un nom poétique pour les États-Unis à l'époque, qui était proche du 300e anniversaire du premier voyage de Christophe Colomb vers les Amériques en 1492.

Lorsque le site a été choisi, les fermes et les bois semblaient être un site prometteur pour une ville, avec des sources, deux ruisseaux et deux rivières. Les ruisseaux et les rivières ont connu des fluctuations de marée et des inondations saisonnières, mais au début du développement de la ville, l'assèchement des basses terres n'était pas une priorité. À mesure que la ville se développait, le danger d'un drainage inadéquat, en particulier autour des projets de construction mal exécutés, est devenu plus apparent. Le développement de vasières et de marais étendus est survenu plus tard au XIXe siècle, car la colonisation et l'agriculture en amont ont entraîné une augmentation des sédiments transportés par les rivières Potomac et Anacostia.

Au début des années 1820, après des années à vanter les caractéristiques géographiques de la ville, les responsables de son développement ont commencé à expliquer la faiblesse de la planification, du financement et de la construction de la ville en faisant référence au << marais impénétrable >> auquel ils étaient confrontés.12

XIXe siècle

Le 24 août 1814, les forces canadiennes sous commandement britannique ont incendié la capitale lors du raid le plus notable de la guerre de 1812 en représailles au pillage et à l'incendie de York (aujourd'hui Toronto) pendant les mois d'hiver, qui avaient laissé de nombreux Canadiens sans abri . Le président James Madison et les forces américaines se sont enfuis avant l'arrivée des forces britanniques et l'incendie de bâtiments publics, dont le Capitole et le bâtiment du Trésor. La Maison Blanche a été incendiée et vidé.

Pendant les années 1830, le district abritait l'une des plus grandes opérations de traite négrière du pays. La traite des esclaves, mais pas l'esclavage, dans la capitale a été interdite dans le cadre du compromis de 1850.

Washington est restée une petite ville - le recensement de 1860 a mis la population à un peu plus de 75 000 personnes - jusqu'au début de la guerre civile en 1861. L'expansion significative du gouvernement fédéral pour administrer la guerre et ses héritages, tels que les pensions des anciens combattants, ont conduit à une croissance notable de la population de la ville, tout comme un afflux important d'esclaves libérés. En 1870, la population du district était passée à près de 132 000 habitants.

Au début des années 1870, Washington a reçu un gouvernement territorial, mais la réputation d'extravagance du gouverneur Alexander Robey Shepherd a conduit le Congrès à abolir ses fonctions au profit d'un gouvernement direct. La gouvernance du district par le Congrès se poursuivra pendant un siècle.

XXe et XXIe siècles

Fontaine près de Dupont CircleCathédrale nationale

Les nombreuses agences d'aide à la dépression créées dans le cadre du New Deal de Franklin D. Roosevelt, suivies de la Seconde Guerre mondiale, ont considérablement augmenté la population de la ville. La population du district a culminé en 1950, lorsque le recensement a enregistré une population de 802.178 personnes. La population a diminué au cours des décennies suivantes, reflétant l'émigration suburbaine de nombreux centres urbains plus anciens du pays après la Seconde Guerre mondiale et l'intégration raciale des écoles publiques.

Le vingt-troisième amendement à la Constitution des États-Unis a été ratifié le 29 mars 1961, permettant aux résidents de Washington, DC, de voter pour le président et de faire compter leurs votes au Collège électoral tant que la ville n'a pas plus de votes électoraux que l'état le moins peuplé.

Après l'assassinat du leader des droits civiques, le révérend Martin Luther King, Jr., à Memphis, Tennessee, le 4 avril 1968, des émeutes ont éclaté dans certaines sections du district. La violence a fait rage pendant quatre jours et des bâtiments ont été brûlés. À un moment donné, les émeutiers sont arrivés à deux pâtés de maisons de la Maison Blanche. Le président Lyndon B. Johnson a ordonné à plus de 13 000 soldats fédéraux d'occuper la ville, la plus grande occupation d'une ville américaine depuis la guerre civile. Il a fallu des années à la ville pour récupérer.

L'un des développements les plus importants pour ramener les gens au centre-ville a été la construction du métro. Les 7,4 premiers kilomètres du métro de Washington ont ouvert le 27 mars 1976. Aujourd'hui, le système relie Washington et sa banlieue avec un réseau de 86 stations et 106,3 milles (171,1 km) de voies.

En 1973, le Congrès a promulgué le District of Columbia Self-Rule and Governmental Reorganization Act, prévoyant un maire et un conseil élus pour le district. En conséquence, l'Afro-américain Walter Washington est devenu le premier maire élu du district en 1975. Marion Barry est devenue maire en 1979 et a servi trois mandats successifs; cependant, après son arrestation pour usage illégal de drogues dans une opération de piqûre du FBI le 18 janvier 1990 et sa condamnation à une peine de six mois de prison, il n'a pas cherché à être réélu. Son successeur, Sharon Pratt Kelly, est devenue la première femme noire à diriger la taille et l'importance d'une ville américaine de Washington. Barry, cependant, a couru à nouveau en 1994, la battant à la primaire démocrate et redevenant maire. Au cours de son quatrième mandat, la ville a failli devenir insolvable et a été forcée de renoncer à un régime intérieur à un conseil de contrôle financier nommé par le Congrès. En 1998, Anthony A. Williams a été élu maire de la ville et a conduit la ville à une reprise fiscale. En 2006, Adrian Fenty a été élu maire.

La ville a connu une croissance énorme dans les domaines de Massachusetts Avenue, du Southwest Waterfront, du Shaw / U Street Corridor et de H Street, avec l'ouverture de dizaines de milliers de condos, appartements et magasins de détail.

le monument de WashingtonUne vue du haut du Washington Monument. En regardant vers l'est en direction du Capitole, le dôme peut être vu. Le Smithsonian est à droite.Des foules entourant le bassin réfléchissant pendant la marche de 1963 sur Washington.

Droit et gouvernement

Gouvernement local

L'édifice John A. Wilson abrite les bureaux du maire et du conseil du district de Columbia.

La ville est dirigée par un maire élu et un conseil de district. Le conseil est composé de 13 membres: un élu dans chacun des huit quartiers et cinq membres, dont le président, élus au sens large. Le conseil mène ses travaux par le biais de comités permanents et de comités spéciaux créés selon les besoins. Les écoles de district sont administrées par un conseil scolaire composé de membres élus et nommés. Il existe 37 commissions consultatives de voisinage élues qui offrent aux résidents l'accès le plus direct à leur gouvernement local. Les commissions servent de conseils locaux, et leurs suggestions doivent recevoir un «grand poids» de la part du Conseil de D.C. Cependant, le Congrès américain a le droit de revoir et d'annuler les lois créées localement et l'a souvent fait.

Les résidents de Washington paient des impôts fédéraux, tels que l'impôt sur le revenu, ainsi que des impôts locaux élevés. Le maire et le conseil adoptent un budget en monnaie locale, le Congrès se réservant le droit d'apporter des modifications. Une grande partie des biens précieux du district appartient au gouvernement fédéral et est donc exonérée des impôts fonciers locaux; en même temps, la ville est accablée par les dépenses extraordinaires liées à son rôle de capitale, telles que les heures supplémentaires de la police et le nettoyage des rues pour les défilés et les festivals fréquents de D.C. Ces facteurs sont souvent utilisés pour expliquer pourquoi le budget de la ville est souvent débordé. Cependant, le gouvernement fédéral affecte également des fonds à la ville. Par exemple, le gouvernement fédéral a fourni environ 25% du budget de fonctionnement du district en 2003.

Représentation au gouvernement fédéral

Le Capitole américain, siège de la branche législative du gouvernement fédéral, est bien en vue à l'est du National Mall à Washington, D.C.

La Constitution des États-Unis confère au Congrès une compétence directe sur Washington, DC Bien que le Congrès ait délégué divers pouvoirs à l'administration locale, y compris un maire et un conseil municipal élus, le Congrès intervient toujours, de temps à autre, dans les affaires locales relatives aux écoles, au contrôle des armes à feu politique, et d'autres questions.

Les citoyens du district n'ont pas de représentation votante au Congrès. Ils sont représentés à la Chambre des représentants par un délégué sans droit de vote qui siège (et peut même présider) des comités et participe au débat en salle mais ne peut voter sur l'adoption finale d'aucune législation (Walter Fauntroy a été le premier délégué DC à la Chambre et servi pendant 20 ans; la démocrate Eleanor Holmes Norton est l'actuelle déléguée). D.C. n'a aucune représentation au Sénat. Les tentatives pour changer cette situation, y compris la création d'un État et la proposition de modification du droit de vote du district de Columbia, ont échoué. Cependant, contrairement aux territoires américains (comme les Samoa américaines et Guam), les citoyens du District de Columbia sont entièrement taxés et soumis à toutes les lois américaines. Ces dernières années, «Fiscalité sans représentation» a été la devise placée sur les plaques d'immatriculation de D.C.

Avec l'adoption du 23e amendement en 1961, les résidents du district ont pu voter pour le président.

Partenariats nationaux

Le District de Columbia a reconnu les partenariats nationaux depuis 1992, mais le Congrès a retenu des fonds pour mettre en œuvre la reconnaissance jusqu'en 2002. Les couples de même sexe et de sexe mixte peuvent s'inscrire. En vertu de la Domestic Partnership Equality Amendment Act de 2006, DC Law 16-79, entrée en vigueur le 4 avril 2006, dans presque tous les cas, un partenaire domestique aura les mêmes droits qu'un conjoint en matière d'héritage, d'homologation, de tutelle et autres droits traditionnellement accordés aux conjoints. Les employés du gouvernement du district et leurs partenaires domestiques sont éligibles à la couverture maladie et aux congés familiaux, comme les couples mariés.

La criminalité

Au cours de la vague de crimes violents du début des années 90, Washington, D.C., était connue comme la «capitale du meurtre» des États-Unis et rivalisait souvent avec la Nouvelle-Orléans pour le nombre élevé d'homicides. Mais le niveau de violence a considérablement diminué dans les années 90. En 2007, il y a eu 181 meurtres, contre 169 en 2006. Pour 2008, le total semblait être en hausse de 4% par rapport à l'année précédente à cette date.13 Certains quartiers deviennent des zones sûres et dynamiques grâce à des investissements financiers dans le logement et les commerces de détail, un processus de gentrification. Les points chauds de la criminalité ont été déplacés plus loin dans les sections orientales de Washington, D.C., et à travers la limite du district dans le comté de Prince George, Maryland. Bien que le côté sud-est de la ville ait une réputation de longue date d'être dangereux, ces points chauds de la criminalité sont généralement concentrés dans des zones très spécifiques associées aux drogues et aux gangs.14 D'autres régions connaissent de faibles taux de criminalité. Les nouvelles demandes de légalisation de la propriété privée des armes de poing dans le district reflètent la pression croissante pour accorder aux résidents du district tous les droits civils, y compris une représentation élue au Congrès.

Économie

Le chômage dans le district de Columbia, allant de 1,5% dans le nord-ouest à 16,3% dans le sud-est, reflète la disparité économique qui existe dans la ville.

Washington, D.C., a une économie en croissance qui se diversifie également, le pourcentage des emplois du gouvernement fédéral devant diminuer au cours de la prochaine décennie et un pourcentage croissant d'emplois dans les services professionnels et aux entreprises au cours de la même période.15 Avec six sociétés Fortune 1000 (dont deux sont également des sociétés Fortune 500),16, et une vaste infrastructure de soutien de services professionnels, y compris le droit, les relations publiques et l'architecture, Washington, D.C.est devenue une ville leader pour l'investissement immobilier mondial, derrière Londres, New York et Paris.

En 2002, le gouvernement fédéral représentait 27% des emplois à Washington, D.C.15 La présence des principales agences gouvernementales a conduit au développement des affaires dans la région.17 Ces entreprises comprennent des entrepreneurs fédéraux (défense et civil), de nombreuses organisations à but non lucratif, des cabinets d'avocats et des cabinets de lobbying, des associations nationales de syndicats et de groupes professionnels, des entreprises de restauration et de services administratifs et d'autres industries soutenues par la présence économique du gouvernement fédéral.

Selon le Bureau of Economic Analysis, le produit brut de l'État du district en 2006 était de 87,664 milliards de dollars, le classant n ° 35 par rapport aux 50 États. En 2006, Expansion Le magazine l'a classée parmi les dix premières régions métropolitaines du pays pour les climats favorables à l'expansion des entreprises.18 L'environnement réglementaire financier de Washington D.C. rend la ville plus compétitive en tant que juridiction permettant aux compagnies d'assurance captives et aux institutions financières de s'implanter et de faire des affaires. Cette forme d'assurance alternative de plus en plus populaire permet aux grandes sociétés et associations industrielles de créer des compagnies d'assurance indépendantes pour assurer leurs propres risques.

Outre le gouvernement, les principales universités et hôpitaux figurent parmi les principaux employeurs, avec l'Université George Washington, l'Université Georgetown et le Washington Hospital Center en tête.

Transport

Station de métro Columbia Heights

Plusieurs autoroutes importantes traversent la zone, se croisant avec d'autres autoroutes principales. Depuis plusieurs années, l'American Automobile Association classe la région métropolitaine de Washington comme ayant la deuxième pire congestion routière du pays, dépassée uniquement par Los Angeles.

La région de Washington est desservie par la Washington Metropolitan Area Transit Authority (WMATA), qui exploite le système de métro de la région, le deuxième plus fréquenté du pays après le métro de New York, ainsi que Metrobus, qui dessert D.C.et les comtés les plus proches immédiats.

Washington, D.C., est desservie par trois grands aéroports; un dans le Maryland et deux en Virginie. L'aéroport national Ronald Reagan de Washington est le plus proche et est accessible par le métro de Washington. La plupart des principaux vols internationaux arrivent et partent de l'aéroport international de Washington Dulles, situé à 26,3 miles (42,3 km) à l'ouest de la ville de Virginie. Dulles est la deuxième passerelle internationale la plus fréquentée de la côte Est. L'aéroport international Thurgood Marshall de Baltimore-Washington est situé à 31,7 miles (51,0 km) au nord-est de la ville, près de Baltimore, Maryland.

Démographie

Un panneau de bienvenue sur Pennsylvania AvenueMarché fermier de Mount Pleasant

L'estimation du Bureau du recensement de 2005 de la population de la ville était de 582 049, marquant la première augmentation de la population de la ville depuis 1950.

En 2007, la répartition de la population était de 55,6% de Noirs, 36,3% de Blancs, 8,3% d'Hispaniques (de toute race), 5% d '"autres" (y compris les Amérindiens, les Alaska, les Hawaïens et les Insulaires du Pacifique), 3,1% d'Asie et 1,6% mixte (deux races ou plus).19 Même s'ils constituent le plus grand groupe ethnique de la ville, Washington a une population noire en déclin constant, en raison du fait que de nombreux Afro-Américains quittent la ville pour les banlieues. Dans le même temps, la population blanche de la ville a régulièrement augmenté, en partie en raison des effets de la gentrification dans de nombreux quartiers traditionnellement noirs de Washington. Cela se traduit par une diminution de 7,3% de la population afro-américaine et une augmentation correspondante de 17,8% de la population caucasienne depuis 2000. En 2007, on estimait à 74 000 le nombre d'immigrants étrangers vivant à Washington, DC. Vietnam et Ethiopie.

La densité de population était de 9 316,4 par mile carré (3 597,3 / km²). Selon le Census Bureau, la population diurne du district est estimée à 982 853 habitants.20 L'afflux de plus de 410 000 travailleurs à Washington un jour ouvrable normal représente une augmentation de 72% de la population normale de la capitale. Il s'agit de la plus forte augmentation en pourcentage de toutes les villes étudiées et de la deuxième augmentation nette en importance, derrière New York uniquement.

La région métropolitaine du Grand Washington, y compris les régions contiguës du Maryland et de la Virginie, avait une population estimée à 5,8 millions d'habitants en 2003, selon les estimations de la Greater Washington Initiative.

En 2000, environ 16,7% des familles et 20,2% de la population étaient en dessous du seuil de pauvreté, dont 31,1% des moins de 18 ans et 16,4% des plus de 65 ans. Forbes magazine, en 2005, elle était la neuvième ville la plus riche du pays sur la base du revenu médian des ménages, avec plus de la moitié de ses habitants ayant un revenu de 46 500 $ par an, et le prix moyen d'une maison étant de 429 900 $.21

L'alphabétisation

Un rapport de 2007 a révélé qu'environ un tiers de la population de Washington, D.C., était analphabète sur le plan fonctionnel, contre un taux d'environ un cinquième à l'échelle nationale.22 L'une des principales raisons est le nombre croissant d'immigrants hispaniques et éthiopiens, dont beaucoup ne maîtrisent pas l'anglais. Les adultes de 65 ans et plus ont les taux d'analphabétisme les plus élevés. D'un autre côté, plus de 45% des résidents ont un diplôme d'études collégiales ou plus.23

Religion

Selon l'Enquête sur l'identification religieuse américaine de 2001, près des trois quarts (72%) des résidents du district se sont identifiés comme chrétiens. Cela se décompose en 27% de catholiques, 19% de baptistes, 26% d'autres églises protestantes, 13% déclarant «pas de religion», 4% de bouddhistes, 2% de musulmans et 1% de juifs.

Éducation

Élémentaire et secondaire

"Friendship Arch" dans le quartier chinois.

Les écoles publiques du district de Columbia (DCPS) exploitent le système scolaire public de la ville, qui comprend 167 écoles et centres d'apprentissage. Au cours de l'année scolaire 2007-2008, 49 076 élèves étaient inscrits dans le système scolaire public.24 La ville possède l'un des systèmes scolaires les plus coûteux et les moins performants du pays, tant en termes d'infrastructures que de résultats scolaires.25

Depuis son entrée en fonction en 2006, le maire Adrian Fenty s'est principalement concentré sur l'amélioration de l'éducation. Il a directement géré et révisé le système scolaire public sous-performant de la ville. Avec la directrice des écoles, la chancelière Michelle Rhee,26 ils ont apporté des changements radicaux en fermant les écoles délabrées et sous-utilisées, en remplaçant les enseignants, en licenciant les directeurs d'école et en utilisant des entreprises d'enseignement privées pour aider à l'élaboration des programmes.

En raison des problèmes avec les écoles publiques, les inscriptions dans les écoles publiques à charte ont augmenté de 13% chaque année depuis 2001.27 Le District of Columbia Public Charter School Board surveille les 60 écoles publiques à charte sur 97 campus de la ville. Le nombre d'inscriptions vérifiées dans les écoles à charte de Washington, D.C., pour l'année scolaire 2008-2009 était de 26494.28 Le district abrite également certaines des meilleures écoles privées du pays. En 2006, environ 18 000 élèves étaient inscrits dans les 83 écoles privées de la ville.29

Collèges et universités

Bibliothèque des fondateurs de l'Université Howard, une université historiquement noire.

Washington abrite de nombreuses universités notables, publiques et privées, dont l'Université George Washington (GW), l'Université Georgetown (GU), l'Université américaine (AU), l'Université catholique d'Amérique (CUA) et la Johns Hopkins University School of Advanced International Studies (SAIS), une école d'études supérieures. L'Université du District de Columbia (UDC) offre un enseignement postsecondaire public. Il s'agit de la seule université foncière urbaine du pays et elle fait partie des collèges et universités historiquement noirs. L'AUC est unique en tant qu'université nationale de l'Église catholique romaine et en tant que seul établissement d'enseignement supérieur fondé par des évêques catholiques romains américains.

Parmi les autres collèges privés notables du district, mentionnons l'Université Gallaudet, le premier collège d'arts libéraux pour les sourds et les malentendants, et l'Université Howard, une université historiquement noire datant du XIXe siècle qui, entre autres réalisations, a formé de nombreux premiers médecins noirs .

Culture

Le Jefferson Memorial au crépuscule.Musée national des Indiens d'Amérique.

Tourisme

Washington abrite de nombreux monuments nationaux et est l'une des destinations touristiques les plus populaires aux États-Unis. Le National Mall est un grand parc ouvert. Situé en bonne place au centre de celui-ci est le Washington Monument. D'autres points d'intérêt notables à proximité du centre commercial incluent le Jefferson Memorial, le Lincoln Memorial, le Franklin Delano Roosevelt Memorial, le National World War II Memorial, le Korean War Veterans Memorial et le Vietnam Veterans Memorial.

La Smithsonian Institution, mondialement connue, est basée dans le district. Le Smithsonian est aujourd'hui une collection de musées qui comprend la galerie Arthur M. Sackler, le musée Hirshhorn et le jardin de sculptures, le musée national de l'air et de l'espace, le musée national d'histoire américaine, le musée national des Indiens d'Amérique, le musée national d'histoire naturelle, le portrait national Galerie et zoo national.

Il existe de nombreux musées d'art à D.C., en plus de ceux qui font partie du Smithsonian, notamment la National Gallery of Art, le National Museum of Women in the Arts, la Corcoran Gallery of Art et la Phillips Collection.

La Bibliothèque du Congrès et les Archives nationales abritent des milliers de documents couvrant toutes les périodes de l'histoire américaine, notamment la Déclaration d'indépendance, la Constitution et la Déclaration des droits.

Arts performants

Washington est un important centre national pour les arts, avec de nombreux lieux pour les arts de la scène dans la ville. Le John F. Kennedy Center for the Performing Arts accueille le National Symphony Orchestra, le Washington National Opera, le Washington Ballet et diverses autres performances musicales et scéniques.

Kennedy CenterChâteau SmithsonianVerizon Center, domicile des Washington Wizards et des Washington Capitals

Plusieurs clubs de musique locaux notables sont tous dans le quartier de la rue U. D.C. a son propre genre de musique native,

Voir la vidéo: Washington . Vacation Travel Guide. Expedia (Février 2020).

Vkontakte
Pinterest